Livraison gratuite à partir de €35 🚚 En ce moment, -10% avec le code NOEL10 🎄

No-poo, low-poo: 5 formes de shampoings naturels et leurs recettes


Dans le commerce, les références de shampoing bio sont en minorité, et ce n’est pas évident de repérer en un clin d’oeil lesquelles sont sans sulfate et sans silicone. 

Si fabriquer son propre shampoing s'avère facile et économique, il permet surtout de maîtriser les ingrédients utilisés lors de sa préparation. Aujourd’hui, on vous explique à quoi correspond le mouvement “no-poo”, et on vous livre 5 recettes naturelles de shampoings faciles à préparer.

No-poo et low-poo: de quoi s’agit-il? 

Avez-vous déjà entendu parler du “no poo” ? Littéralement “pas de caca” ou plus joliment dit “sans ordure”, le terme vient de l'abréviation "no shampoo" signifiant l'arrêt d'utilisation de shampoings traditionnels. Évidemment, il ne s'agit pas de s'arrêter complètement de se laver les cheveux, mais d’opter pour des alternatives naturelles.

Il faut du temps pour adopter de nouvelles habitudes et pour acclimater ses cheveux à celles-ci. D’abord, essayez d’espacer les lavages. Lavez-vous les cheveux tous les 3 jours, puis 1 fois par semaine, puis 3 fois par mois. Brossez-vous les cheveux la tête en bas, et prenez soin de répartir le sébum de la racine aux pointes. N’utilisez plus de shampoing, mais optez plutôt pour des recettes 100% naturelles.

Les adeptes du no-poo finissent par se laver les cheveux uniquement à l’eau claire.

Ca vous parait absurde ? 

Rien ne vous empêche d’opter d’abord pour le low-poo. Si vous envisagez d’amorcer une transition douce vers des shampoings naturels et zéro déchet, voici plusieurs alternatives que vous pouvez facilement préparer à la maison avec peu d’ingrédients.

Shampoings naturels, des recettes pour toutes les humeurs et occasions

1. La pâte à shampoing express au shikakaï

pate shampoing shikakai

Ingrédients : 3 càs de poudre de shikakaï + 6 càs d'eau tiède

Savez-vous qu’il est possible de préparer une pâte à shampoing minute, composée d’un seul ingrédient ? La poudre de shikakaï est une plante médicinale ayurvédique utilisée depuis l’antiquité pour les soins capillaires. En effet, celle-ci permet de favoriser la pousse et de prévenir l’apparition des pellicules. Le shikakaï est un acacia sur lequel pousse un fruit sous forme de cosses, qui est séché puis réduit en poudre. On trouve cette poudre dans les magasins bios et écologiques.

Pour préparer sa pâte à shampoing à base de shikakaï, il suffit de mélanger la poudre de shikakaï et l'eau tiède jusqu'à obtention d’une pâte qui ressemble à une pâte à gâteau au chocolat. Difficile de résister à l’envie de s’en lécher les doigts tellement l’apparence est troublante ! Pour utiliser sa pâte à shampoing, utiliser un pinceau ou ses doigts pour appliquer la pâte sur le cuir chevelu et le long des mèches de cheveux. Laisser agir pendant 5 minutes, puis rincer à l’eau claire. Malgré sa couleur foncée, la pâte de shikakaï convient à tous car elle n'altère pas la coloration des cheveux.

2. La pâte à shampoing au bicarbonate de soude et son tonique au vinaigre de cidre

Ingrédients2 càs de bicarbonate de soude + 2 càs de vinaigre de cidre

L’autre recette no-poo de la pâte à shampoing est à base de bicarbonate de soude. Il suffit de mélanger 2 cuillères à soupe de bicarbonate avec son équivalent en eau dans une coupelle, et de diluer 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre dans un verre d’eau.

Après avoir appliqué la pâte à shampoing de bicarbonate de soude sur l’ensemble de la chevelure, rincer abondamment puis répartir progressivement le verre de vinaigre dilué sur vos cheveux. Ce dernier permet de rééquilibrer le PH du cuir chevelu en apportant un peu d’acidité. Sinon, le PH des cheveux devient trop alcalin (l’inverse d’acide), et cela favorise l’apparition des pellicules. En plus d'être anti-pelliculaire, le vinaigre permet d’apporter du tonus et de la brillance aux cheveux.

3. Le shampoing au lierre

Ingrédients : 100 g de feuilles de lierre + 1/2 litre d'eau

Là encore, un ingrédient suffit, et contre toute attente il s’agit du lierre ! Le lierre est une plante riche en saponine. La saponine est moussante et contient des propriétés détergentes. En revanche, cette préparation se conserve au maximum 10 jours au réfrigérateur, et ce shampoing ne convient pas aux cheveux clairs car il a tendance à colorer les cheveux.

Il vous faut des feuilles de lierre (choisir les plus foncées qui contiennent le plus de saponine). Rincer et trancher grossièrement les feuilles, avant de verser dans une casserole avec ½ litre d’eau froide. Porter le contenu à ébullition puis retirer de la source de chaleur pour laisser infuser à couvercle fermé pendant 1 heure. Enfin, récupérer l’infusion obtenue, en pressant bien le “jus” hors des feuilles. Pour se laver les cheveux, rincer abondamment avant de verser doucement la concoction en massant le cuir chevelu et les mèches. 

4. Le shampoing au savon de Marseille     

Ingrédients : 20 g de copeaux de savon de Marseille + 40 cl d'eau + 2 càs d'argile verte + 2 càs d'huile de jojoba + 1 càs de bicarbonate de soude 

Le savon de Marseille se compose uniquement d’huiles (surtout de l’huile d’olive), et de soude naturelle. Pour se laver les cheveux au savon de Marseille, il suffit de s’en servir comme un shampoing solide. Se mouiller les cheveux, frotter le savon de Marseille entre ses mains puis masser le cuir chevelu et les mèches avant de rincer abondamment. Le savon Marseille absorbe tout excès de sébum, et apporte de vitalité et de la brillance à ceux-ci.

Si vous préférez un shampoing liquide à base de savon de Marseille, vous pouvez faire fondre au bain marie le savon de Marseille avec l’eau, l’argile verte, l’huile de jojoba, et le bicarbonate de soude. Mélanger l’ensemble, avant de le verser dans un flacon à pompe.

5. Le shampoing sec

Ingrédients : 3 càs d'arrow root + 2 càs de bicarbonate de soude + poudre de cacao (selon la couleur de vos cheveux)

C’est l’option idéale pour espacer ses shampoings, et pour apporter du volume à ses cheveux en une minute. Il suffit d’utiliser de la fécule de maïs ou l’arrow root, tous les deux utilisés en cuisine. Il est possible de rajouter du bicarbonate de soude, et si vous avez des cheveux châtains ou bruns, vous pouvez ajouter de la cannelle ou du cacao en poudre pour foncer la couleur du shampoing sec. 

Pour l’appliquer, porter le bout d’un pinceau à biseau de type kabuki dans le mélange, soulever les mèches de cheveux et tapoter le pinceau le long des racines avant de répartir le shampoing sec avec une brosse à cheveux. 

 

6. Le shampoing solide

Ingrédients : 50 g de SCI, 20 g d'huile de jojoba bio, 15 g d'hydrolat de tilleul bio, 15 g de poudre d'orange, et 20 gouttes d'huile essentielle de pamplemousse

En plus d'être léger et facile à transporter, c’est la recette la plus facile à adapter selon la nature de vos cheveux. La recette du shampoing solide se compose de 40% à 60% de SCI (sodium cocoyl isethionate), un tensioactif dérivé de l’huile de coco qui agit comme conditionneur capillaire en laissant les cheveux souples, brillants et faciles à coiffer. Sa préparation se compose également d’une eau florale qui a pour but de dissoudre le tensioactif (10%), d’une huile ou d’un beurre végétal (20%), d’une poudre végétale ou minérale (10%), et d’une huile essentielle (optionnel).

Notre recette de shampoing solide favorite s’adapte à tous types de cheveux. Si vous souhaitez l'essayer, nous avons rassemblé tous les ingrédients nécessaires à sa préparation dans notre kit pour fabriquer son shampoing solide à l’orange BIO.

shampoing solide kumaneko